Séduction il y a tant de célibataires sexy disponibles

Published on janvier 23rd, 2018 | by Mélanie Rospoff

0

Draguer une femme mariée

Certains d’entre vous se demanderont peut être pourquoi draguer une femme mariée alors qu’il y a tant de célibataires sexy disponibles. Je pourrais citer mille raisons de draguer une femme mariée plutôt qu’une célibataire. Parmi ces raisons je pourrais écrire qu’une femme mariée risque moins de s’avérer « collante » en dehors de vos rendez vous coquins et clandestins qu’une célibataire qui cherchera peut être à vous mettre le grappin dessus. Je pourrais aussi vous vanter les charmes de la femme expérimentée genre Cougar sexy par rapport à la débutante. Mais la vérité est, qu’étant moi même une femme mariée, j’ai juste envie que plus d’hommes s’intéressent aux femmes mariées et donc, à moi ! D’ailleurs si vous voulez en savoir plus sur moi vous pouvez me retrouver sur mon blog

L’autre raison qui doit vous inciter à ne pas négliger les femmes mariées c’est que, selon un sondage IFOP.

67% de ces dernières sont insatisfaites dans leur couple au point d’aller voir ailleurs. Et oui, vous avez bien lu 67% !

La femme mariée présente donc deux avantages de choix :

                – Plus grande probabilité d’être intéressée par une aventure qu’une célibataire

                – Moins courtisée qu’une célibataire

Comment amener une femme mariée dans votre lit en 3 étapes :

J’imagine que si vous lisez cet article c’est que vous n’êtes pas un de ces tombeurs pour qui tout semble facile. Je vais donc vous proposer une méthode (presque) infaillible en trois étapes.

Manifester clairement votre intérêt

La première étape c’est, bien sûr, de faire savoir à la dame de vos pensées qu’elle vous plait et que vous ne seriez pas contre un rapprochement qui soit plus qu’amical. Cela peut vous paraître idiot mais beaucoup de femmes mariées oublient qu’elles sont belles et désirable. Si vous êtes celui qui lui fait redécouvrir cette évidence alors vous marquez des points ! Commencez en douceur par des compliments sur les vêtements. Puis, par exemple, la coiffure le lendemain. Glissez qu’elle est athlétique, ou simplement très belle. Faites sobre et simple. Surtout éviter une réplique du genre : »si tu n’étais pas mariée je te draguerais. » La règle justement c’est de ne jamais suggérer que vous la voyez comme une femme mariée.

Rassurer : Avec vous pas de prise de tête

Cela va sans dire, mais ça va mieux en le disant, ce qui peut empêcher une femme mariée à qui vous plaisez de céder à vos avances c’est la peur des complications. Bien sûr il y a la peur d’être découverte. Mais aussi la peur de se retrouver avec un amant en demande qui devienne une sorte de mari bis. Oubliez ce cliché qui voudrait que certaines femmes aient un mari et UN amant. Toutes mes amies qui trompent leur mari ont plutôt des plans culs adultères. Parfois toujours avec le même homme mais cela reste des plans culs dont elles maitrisent la fréquence et l’agenda.

Pour cela il suffit de glisser dans la conversation que vous êtes célibataire et très heureux de l’être. Le couple ce n’est pas pour vous, la bagatelle par contre c’est une autre histoire.

Petit conseil en prime : Nous, les femmes mariées, aimons les expression un brin désuètes. Et nous savons très bien lire entre les lignes ! Dites par exemple bagatelle au lieu de plan cul, lutiner au lieu de draguer.

Parlez de liberté, de votre envie de déménager loin bientôt. Si vous êtes sur le départ vous faites moins peur et en plus elle risque de voir l’occasion s’envoler…

Proposer un rendez vous en semaine

Le bon timing :

En matière de drague tout est question de timing. Si vous allez trop vite vous passez pour un lourdingue et c’est le râteau assuré. Si vous attendez trop alors vous êtes un mou et on peut se lasser. Hélas il n’y a pas de règle, chaque femme mariée est différente. Moi, c’est vrai que je suis plutôt du genre à ne pas trainer mais pour d’autres la manœuvre peut prendre plusieurs semaines, voir plusieurs mois. J’ai même une amie qui a fait attendre son prétendant plus d’un an avant de céder pour un cinq à sept. Alors qu’elle m’avait avoué en avoir envie depuis le tout début !

Mais, disons qu’en général une semaine par étape semble un bon compromis. Je résume donc :

Semaine 1 : Les compliments espacés. Montrer que l’on est intéressé.

Semaine 2 : Rassurer tout en levant largement le pied sur les compliments ou même en les arrêtant complètement. La raison en est simple. Si nous pensons qu’il y a un risque pour nous moins plaire, que la magie peut disparaitre alors un sentiment d’urgence s’installe et nous sommes plus prêtes à céder.

Semaine 3 ou fin de semaine 2 : Proposer un rendez vous en semaine. Un déjeuner ou une fin d’après midi dans un salon de thé. Les meilleurs jours sont lundi (pour consoler de la déprime du lundi matin) ou le jeudi (fatigue et baisse de vigilance en fin de semaine). Choisissez un restaurant ou salon de thé juste à côté d’un hôtel. Ou, encore mieux un hôtel qui a son restaurant ou son café.

Dernier conseil : Ne soyez pas pince, lâchez vous un peu sur la qualité de l’établissement. Pitié, on évite l’hôtel Ibis, le campanile ou pire, le formule 1 !

Voilà, j’espère que cet article vous aura rassuré sur la facilité qu’il y a à draguer une femme mariée et que vous allez vous lancer. Rappelez vous ce vieil adage, qui ne tente rien n’a rien. Bien sûr il y a aussi la solution de facilité consistant à trouver un plan cul avec une femme mariée sur un site spécialisé. Mais je trouve cela moins excitant que de la jouer à l’ancienne. Personnellement je suis excitée à l’extrême quand c’est un collègue de bureau qui me drague ou que j’ai des touches avec un ami de mon mari. Même si je ne dis pas toujours oui !

 

Partagez cet article !Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterPin on PinterestEmail this to someone

Tags: , , ,


About the Author

Article rédigé par Mélanie, Mon profil Google+



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back to Top ↑