Sexualité préservatif

Published on juin 17th, 2014 | by Mélanie Rospoff

0

Connaissez-vous les ancêtres du préservatif ?

Aujourd’hui, les préservatifs, la pilule sont les moyens de contraception utilisés principalement par les couples pour éviter une grossesse non désirée ou encore des maladies transmissibles. Mais avant que ces contraceptifs, connaissez-vous ce qu’on utilisait à la place ? Réponses.

Du mercure : cette substance dangereuse était préconisée pour les femmes ne voulant pas tomber enceinte. Ces dernières buvaient du mercure chaud.

mercure

Une pâte à base de caca de crocodile : mélangée à du miel et du carbonate de sodium, cette pâte insérée dans le vagin servait de spermicides aux égyptiennes.

crocodile

Le coca-cola : après un rapport sexuel, les femmes des années 50 prenaient une douche vaginale au coca pour tuer les spermatozoïdes.

coca-cola

Du pipi de mouton : Les femmes du Moyen Age buvaient cette urine de mouton ou du sang de lapin pour ne pas être enceinte.


mouton

Des testicules de castor : une infusion à base de testicules de castor et d’alcool bue par les Canadiennes au XVI e siècle pour éviter la grossesse.

castor

Des intestins de porc : utilisés par les hommes dans l’Egypte Ancienne et la Grèce Antique, les intestins de porc servaient de protection pour le sexe.

De l’eau infusée dans du métal refroidi : recommandé par Soranos, gynécologue grec du IIe siècle, cette méthode de contraception pouvant rendre stérile rapidement un homme.

Du jus de citron : éliminer les petits spermes par l’acide citrique tel est le but de cette technique qui amène à placer une éponge remplie de jus de citron dans le vagin.

Des graines de papaye : cette méthode originaire d’Asie du Sud et du Sud-Est consiste pour le sexe masculin à manger tous les jours des graines de papaye qui vont favorisé la diminution voire la disparition des spermatozoïdes.

Partagez cet article !Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterPin on PinterestEmail this to someone


About the Author

Article rédigé par Mélanie, Mon profil Google+



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back to Top ↑