Séduction Trentenaire

Published on janvier 24th, 2014 | by Mélanie Rospoff

0

Trentenaire et célibataire – 3 choses que l’on déteste entendre

Si avant, il était commun de se marier assez tôt, aujourd’hui le célibat touche beaucoup de trentenaires. Ceux-ci préfèrent privilégier leur carrière, n’arrivent pas à trouver l’âme sœur, sont d’éternels fêtards, multiplient les sexfriends ou apprécient tout simplement leur entière liberté dans le célibat. L’histoire de cette célibataire amochée est d’ailleurs la preuve vivante que la pression sociale peut devenir un véritable fléau, lorsqu’on a 30 ans et que l’on est toujours seule. Voici trois phrases anthologiques qui ressortent dans la bouche de vos proches, qui eux, ne pensent vraiment pas à mal, mais souhaitent seulement vous prévenir que… le temps passe et que des ridules s’installent au coin des yeux ! « Tu as trente ans et tu es seule ? T’as raté ta vie ma fille ! »

Tu vas finir vieille fille si tu continues

Eh oui, à trente ans, je tombe en décrépitude : je suis au tiers de ma vie et finir les deux derniers tiers restants seule paraît inconcevable au reste du monde ! Et pourtant, j’ai des potes, je sors régulièrement et j’aime la vie, seulement, les autres n’en ont rien à faire. Je ne suis pas malheureuse, même si parfois je me sens peut-être un peu seule le soir. Mais ce n’est pas la peine de nous sortir l’excuse de la vieille fille, car c’est annoncer, tel un oiseau de mauvaise augure, une vieillesse aigrie et solitaire (avec mes chats) et ce n’est vraiment pas drôle.

L’horloge biologique tourne, tic,tac !

Maman aimerait devenir grand-mère, papa souhaiterait vous amener à l’Autel… Seulement passé 36 ans, l’horloge biologique se fait de plus en plus présente… et on vous le rappelle sans cesse : assurez la pérennité de l’espèce ! Et si je ne voulais pas d’enfants ? Et puis, si jamais je change d’idée, l’adoption est toujours une solution non lucrative très envisageable !

T’inquiète pas, ça va finir par t’arriver à toi aussi

Il s’agit de la phrase détestable par excellence, surtout à l’approche de la Saint Valentin. Votre meilleure amie est en couple avec bidule et rayonne de bonheur (même si elle n’hésite pas à critiquer chéri dès qu’elle le peut). Forcément, elle a moins de temps pour vous, mais ça, ça passe encore. Le pire c’est quand elle vous rejette son propre bonheur en pleine figure et qu’elle pense que vous êtes dépressive parce que vous êtes seule. Elle a pitié de vous, essaie d’organiser des rencontres, mais ma fille… tu m’as écoutée ? Je me sens très bien toute seule ! Mais elle n’en croit pas un mot, car oui, à trente ans c’est apparemment une tare d’être encore célibattante assumée.

Partagez cet article !Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterPin on PinterestEmail this to someone


About the Author

Article rédigé par Mélanie, Mon profil Google+



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back to Top ↑